Les 7 enseignements de Vem7 selon 7 pros du Tourisme et de la Culture !

Les 7 enseignements de Vem7 selon 7 pros du Tourisme et de la Culture !

Un article de Jérémie Daum, Mr Paxs.

Merci pour ces moments  Tourisme & Culture !

Comme aux Césars, il faut toujours commencer par remercier, mais il ne faut surtout pas faire que cela et ne pas faire trop long…

Alors merci à Régis Courvoisier & Benoit Dudragne pour cette édition, si les palmes (Saint Raphaël est pas loin de Cannes) du e-tourisme, voire la légion d’honneur du tourisme digital existait (sinon il faudra l’inventer), je vous la décerne et je ne serai pas tout seul à la cérémonie, faisant de vous des chevaliers…

Sinon comme vous m’avez demandé de « prendre de la hauteur » (Sic) pour un petit retour sur #Vem7, j’ai surtout voulu prendre cet élan à plusieurs et pas tout seul dans mon coin de consultant. La « co-création » (c’est parti pour les BuzzWord) étant de mise en ce moment, je me suis dit pourquoi ne pas demander à 7 autres profils, croisés amicalement et professionnellement au salon, leurs précieux feed back, leurs avis sur les ateliers qu’ils ont retenu et les buzzword qui les ont marqués !

Au lieu d’un article de 3000 mots auquel je me suis bêtement habitué, à l’heure du #snackingcontent, du « fais court mon coco, les gens ne lisent plus » et des « avis certifiés 100% authentiques label Afnor », voici les regards de 7 profils professionnels e-tourisme & culture différents (et au combien complémentaires) que je me permets de tutoyer :

  • Valérie, chargée de commercialisation en ligne d’un CDT
  • Amélie, agent d’accueil de musée
  • Paul, ANT d’un OT
  • Dominique, consultant hôtelier
  • Grégoire, chargé de projet web d’un CRT et également blogueur
  • Arnaud, hôtelier indépendant
  • et Vincent, chargé de mission Culture & Patrimoine pour une région

Si ça c’est pas une dream team pour témoigner sur le salon du Voyage en Multimédia, je ne m’appelle pas Mr Paxs !

Je leur ai donc simplement posé ces 2 questions :

Quels sont tes 7 enseignements retenus (et bientôt appliqués s’entend) suite à #VEM7 ?

 

Quelle est ton attente pour VEM8 en 2017 ?

 

Voici leurs réponses en commençant par les filles, à défaut de parité, je vous propose la galanterie…

Paroles de pros du Tourisme & de la Culture

 

Valérie Vouillon – ADT Aintourisme

Tes 7 enseignements VEM7 ?

Atelier prospective – M1

  • Garder en tête l’économie du partage
  • Promouvoir aujourd’hui avec des nouveaux entrants (mag SNCF, pineapple d’Airbnb)
  • Investir dans le mobile pour répondre aux besoins des micros moments (géolocalisation, offre push, résas sur mobile en augmentation)
  • Proposer une expérience au touriste pour vivre comme un local
  • Exploiter la donnée contextualisée, qualitative, adaptée à mon profil et ma navigation : la technologie est au service de la connaissance des clientèles

Intercommunalité et projet numérique : vive la mutualisation – I15

  • Etre le rédacteur en chef de la destination en tant qu’institutionnel
  • Garder les marques : mettre en commun les supports fonction et évaluer les compétences de chacun

Animation offline de ses communautés numériques : mode d’emploi – I22 

  • Retour de l’humain provoqué par le numérique
  • Le voyageur est devenu son propre agent de voyage qui cherche une ambiance et pas une chambre

Soit en bref 2 buzz word que je retiendrais : #HYPERSONNALISATION & #SMART TOURISME 

Pour VEM8, tu en redemandes ?

La même version avec toujours :

  • Des ateliers avec un format d’1 heure c’est top !
  • Des fournisseurs à la pointe avec des solutions innovantes !
  • un barcamp plus thématisé dès le début ou un workshop entre personnes ayant des fonctions similaires pour échanger sur des problématiques communes ?
  • 2 conférences « Grand Témoin » ?

Témoignage de Valérie Vouillon – Chargée  d’accompagnement à la commercialisation & vente en ligne

ADT Aintourisme (01)

 

Amélie Boulachon – Musée de la Bresse

Tes 7 enseignements VEM7 ?

  • Utiliser la réalité virtuelle pour séduire et promouvoir un musée oui mais proposer de la qualité en passant par des professionnels. Mal gérée, elle peut avoir un effet négatif.
  • L’immersion ce n’est pas tout montrer : penser cela comme un outil de promotion.
  • Notre site internet doit susciter des émotions grâce à son contenu (photos, vidéos, storytelling, créativité et charisme !) L’émotion incite à l’achat, à la venue, à la fidélisation de nos futurs visiteurs.
    • Tous les secteurs de l’économie touristique peuvent connaître la disruption (info, résa, transport…). Il n’y a plus de monopole. Avec l’arrivée de ces nouveaux acteurs, l’offre est multipliée par 10, il faut donc en 1er lieu assurer une prestation de qualité qui se démarque.
    • Le retour de l’humain est provoqué par le numérique : rien ne remplace un médiateur. D’ailleurs les musées les plus interactifs sont ceux qui ont le plus de ressources humaines. Il faut réunir les 2 mondes.
    • Les sites web deviennent de simples canaux de distribution : tout miser sur les réseaux sociaux qui deviennent des canaux marketing encore plus importants.
    • Privilégier l’expérience divertissante plutôt que l’expérience éducative dans notre musée : donner aux gens ce qu’ils veulent voir tout en leur donnant l’occasion de se décoller des écrans. Lors d’une visite au musée, l’erreur serait de jouer sur une tablette en passant à côté des objets de collection.

Pour ces enseignements, j’ai assisté aux ateliers :

  • Demain est un autre monde touristique
  • L’immersion par le multimédia : la sensation de vivre l’expérience
  • Comment le numérique apporte de la valeur à l’expérience culturelle
  • Innovation dans le guidage culturel
  • Le Neuromarketing et les émotions au cœur du choix touristique
  • Les leviers de community management culturel

Pour VEM8, tu en redemandes ?

Envie d’ateliers « culture » dès le premier jour du salon et encore plus de professionnels de la culture niveau fréquentation (seulement 9% en 2015 je crois…).

Témoignage d’Amélie Boulachon, agent d’accueil

Musée départemental de la Bresse – Domaine des Planons (01)

 

Paul Seron – OT Frontignan

Tes 7 enseignements VEM7 ?

      1. Toujours remettre les informations récupérées lors d’un salon, à l’échelle de sa destination : transposer et adapter.
      1. 3 packages spécial OT intéressants m’ont été présentés sur le stand d’Offices de Tourisme de France : le pack Facebook sur la page « J’aime la France » ; le pack vidéo de présentation de sa destination et surtout le pack accueil de blogueurs sur sa propre destination.
      1. Astuces bon sens « billetterie en ligne » – atelier C21 : Bien penser en amont ses produits propres et les produits de tiers avant de choisir un outil de vente en ligne. Et surtout, si vous avez déjà un logiciel de caisse, demandez à votre prestataire s’il propose la vente en ligne.
      1. Les 5 chiffres clés Google (sources Le Monde) publiés 2 jours avant VEM7 et découverts sur le salon (je vais m’en servir lors de mes ateliers).
      1. Astuces bon sens « réussir une vidéo touristique » – atelier I2 : Il est nécessaire de définir ses objectifs, de scénariser, de diffuser, sans oublier que sur Facebook (avec le fameux autoplay), les vidéos se lancent automatiquement sans le son.
      1. Avant, pendant et après le séjour : Penser à envoyer avant (et pendant) que la clientèle touristique se situe sur votre territoire : une offre promotionnelle sur un loisir, un agenda, devenir #chronoresponsive (En faire un atelier numérique pour mes hôteliers)
      1. Connecter ses applications entre elles et automatiser des tâches avec IFTTT (If this then that) est un webservice (découvert au retour de VEM7 dans le camion) qui vous permet une automatisation des tâches selon le comportement de la clientèle touristique. Bref, vous avez #growthhacking ?

Pour VEM8, tu en redemandes ?

Continuer à ouvrir les ateliers à d’autres secteurs d’activités comme la culture ou le sport pour VEM8 c’est une super idée !

[Je me permets d’ajouter ici une infographie interactive by Piktochart s’il vous plaît de son super programme d’ateliers e-tourisme et bonnes pratiques qu’il animera sur son territoire ! Si c’est pas une bonne continuation et mise en pratique du Salon VEM ça, je ne m’y connais pas !]

piktochart1-ateliers-etourisme-ot-frontignanpiktochart2-ateliers-etourisme-ot-frontignan

Extraits de l’agenda des ateliers numériques 2016 de l’OT Frontignan (34)

Témoignage de Paul SERON, chargé webmarketing/Animateur Numérique de territoire

Office de tourisme de Frontignan (34)

 

Dominique Schemann – DSCH Consulting

Tes 7 enseignements VEM7 ?

      • Réseaux sociaux : nécessité de travailler plus avec Pinterest (et Youtube pour les jeunes) pour l’usage important des photos et vidéos, et la possibilité de récupérer des images pour alimenter ses propres posts.
      • M-Tourisme : préférer désormais des sites web dédiés aux mobiles plutôt que des versions responsives (il faut intégrer les particularités de la navigation sur smartphone notamment).
      • Intégrer régulièrement des nouveautés et pages nouvelles sur le site web : par exemple proposer des programmes types d’activité pour des séjours de 2, 3, 4 nuits ou + à la fois pour inspirer le prospect mais aussi pour tenter de rallonger la durée des séjours.
      •  Grande importance d’une bonne traduction des pages web, avec des natifs de la langue.
      • Comparateurs : utiliser le positionnement pour affiner sa politique de prix (un 3* bien placé peut vendre plus cher qu’un 4* mal noté).
      • Référencement : tenir compte que l’essentiel du référencement est celui, difficile à « doubler », des OTA, donc utiliser leur flux pour inciter et rassurer l’internaute sur son website pour garder les réservations en direct.
      • Référencement bis : selon le budget, privilégier plutôt les campagnes adwords plutôt que display.

J’ai particulièrement apprécié ces ateliers :

Conception de site web en mode #mobileFirst – Atelier I5 fort instructif tant le développement de la navigation sur mobile supplante celle sur PC.

Nouveaux modèles de revenue management à la sauce participative – Atelier E10 pour mieux intégrer les nouveaux comportements des consommateurs dans son #mixmarketing.

Moi prestataire, expert et ambassadeur de ma destination – Atelier E13  car la vente d’un produit touristique aujourd’hui ne peut plus se faire de manière isolée !

Enfin la conférence du grand témoin M. Gervais de voyages-sncf.com m’est apparue trop généraliste et manquant de prospective à long terme.

Pour VEM8 tu en redemandes ?

La qualité générale des ateliers-conférences du #VEM nécessiterait en 2017 que nous puissions avoir lecture d’enregistrement vidéo des conférences auxquelles nous n’avons pu assister, ou a minima des résumés plus élaborés que la simple copie des slides de présentation. Les conférences de la journée #visibility furent d’un très bon niveau.

Déçu par le Barcamp « webmaster et CM », où beaucoup des questions et difficultés étaient évoquées sans de réelles réponses ou solutions, il manque à mon sens à ces barcamps des « experts » dans chaque groupe pour alimenter la productivité du débat.

Témoignage de Dominique Schemann – Consultant marketing auprès des hébergeurs

DSCH Consulting (PACA)

 

Grégoire Chartron – Leweboskop

Tes 7 enseignements VEM7 ?

Ce que je garde en mémoire du IN de #VEM7 :

1/#Chronoresponsive => je n’ai pas trouvé de définition officielle sur le web, il y a peut-être quelque chose à faire dans ton article pour pallier à cela !

[Grégoire je réponds ici à ton aimable requête, et je te propose une définition en vidéo Youtube, tu ne m’en voudras pas j’en suis sûre, excuses la qualité smartphone sans filets. En attendant que quelqu’un dans la salle prenne le temps d’alimenter un Wikipédia, blog ou autre d’une définition plus précise. Je vois pour ma part dans cet indéniable buzzword une grosse dose de #MarketingPrédictif à la sauce Big (et open ou pas) Data. Une démarche très prometteuse pour le futur du visiteur et du vendeur, mais pas facile à mettre en œuvre pour tous quand on n’a pas les moyens de VSCNF….]

 

2/ L’atelier que j’ai préféré : Comment travailler avec les blogueurs et autres influenceurs avec notamment l’intervention des Bestjobers et les distinctions qu’une destination doit opérer au préalable entre un accueil de presse journaliste classique et un accueil blogueur Voyage.

3/ Atelier sur le Fooding et notamment le travail mené par Le Voyage à Nantes à ce sujet en terme de mise en place d’évènementiels novateurs et pertinents (tablée unique / dîner secret / La cantine du Voyage).

Ce que garde en mémoire du #OFFVEM7 :

4/ Qu’il faut mettre de l’essence dans un véhicule (précision sur ce détail en fin d’article)

5/ Que je suis bien content d’avoir partagé ces moments conviviaux avec Paul, Vincent et toi !

6/ Qu’aux beaux jours, on doit impérativement aller manger à la Ferme Marine des Aresquiers et au Hôtel de la plage du Gédéon [Native advertising discret et local des

Montpelliérains qui appliquent à la lettre les recommandations de l’atelier E13 des ambassadeurs du territoire voir plus haut…]

7/ Enfin j’ai publié un petit article sur mon blog LeWeboskop concernant l’atelier sur lequel je suis intervenu à VEM avec le slideshare et surtout les vidéos et les tweets qui ont fait le buzz…

Témoignage de Grégoire Chartron – Chargé de projets web

Sud de France Développement & Blogueur LeWeboskop (34)

 

Arnaud Joannides – Hôtel La Plage du Gédéon

Tes 7 enseignements VEM7 ?

      1. Pour mon site internet, il me faut définir la sémantique, les thèmes qui définissent mon offre et être en harmonie avec ces thèmes sur tout mon site.
      2. Il faut humaniser ma présence sur internet, par exemple avec des photos ou apparaissent la direction, les cuisiniers, les réceptionnistes, mais aussi des clients et enfants.
      3. Je peux utiliser Facebook Messenger pour permettre aux clients dans les chambres de communiquer avec la réception
      4. Auditer tous les mois mon image sur internet en créant une check list des informations à vérifier sur les sites comme Trip Advisor, Holidaycheck, Yelp, Google my business.
      5. Marquer les photos que l’on envoie aux centrales de réservations pour les reconnaître quand elles arrivent chez les affiliés.
      6. Surveiller son activité sur internet grâce aux outils « mention » et « talk walker« . [Top merci Arnaud, j’utilise à fond le premier, mais pas le 2ème, je prends !]
      7. Travailler la notion d’ambassadeur « humain » et chercher à le communiquer sur le site internet.

Ce sont les enseignements que j’ai pu tirer des sessions d’ateliers suivantes, qui ont été les plus utiles et concrètes pour moi :
– « Comment vendre mon établissement eu jouant sur l’ambiance et l’émotion numérique »
– « Moi prestataire, expert et ambassadeur de ma destination »
– « Comment garder le contrôle de son établissement sur le web »
– « Hébergeurs, nouveau paysage commercial, nouveau positionnement »

Pour VEM8 tu en redemandes ?

Pour mes attentes concernant VEM8, c’est un peu tôt pour moi pour les définir, il me faut déjà mettre en pratique VEM7
Ce qui est sûr c’est que j’ai trouvé VEM7 très concret et utile !

Témoignage d’Arnaud Joannides – Dirigeant d’Hôtel Restaurant Bar à vins

La Plage du Gédéon à Carnon (34)

 

Vincent Mazer – Culture & Patrimoine PACA

Tes 7 enseignements VEM7 ?

      • tourisme culturel : facteur d’image et de durabilité d’une destination, exemple avec le #voyageanantes !
      • nouvelles clientèles et nouveaux comportements touristiques : la visite culturelle face à de nouvelles exigences de médiation et communication.
      • le fooding et le numérique essentiel pour booster votre destination : levier marketing vraiment innovant : #OnlyLyon de gros professionnels !
      • un projet numérique pour diversifier l’offre culturelle : l’exemple de clicmuse, le numérique apporte une valeur ajoutée à l’expérience culturelle.
      • l’immersion multimédia : les contenus culturels sont un plus essentiel : super atelier ! [Atelier M6] Où comment le numérique apporte de la valeur à l’expérience culturelle…
      • l’offre culturelle présente des atouts indéniables pour animer ses communautés numériques : l’exemple du Château de Versailles avec un site « dérivé » et immersif :  Le Roi est mort : avec une stratégie de storytelling, curation, crowdsourcing exemplaire.
      • la French Tech Culture  accompagne les startups dans la conception, le test et la médiatisation des projets autour de la culture et du tourisme avec comme point fort : les festivals et événements culturels en Paca sont un incroyable living lab pour tester en temps réel des projets innovants !

Pour VEM8 tu en redemandes ?

      • continuez les croisements entre les secteurs culture et e-tourisme. Quelle visite au XXI eme siècle ?
      • renforcer les ateliers métiers type : les community manager tourisme et culture même combat !
      • recommandation /curation /  prescription dans le domaine culturel et patrimoniale : l’avenir de la critique et du choix de destination.
      • le soft power : les industries culturelles et créatives à l’assaut du marketing territorial [là je reconnais bien mon Mr Mazer !]

Témoignage de Vincent Mazer, Chargé de mission auprès du Directeur de la Culture et du Patrimoine

Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur – Direction de la Culture et du Patrimoine.

 

Les #mots digitaux de la fin

Voilà, je ne sais pas vous, mais moi j’en redemande des experts, des témoins et des pros du e-tourisme comme ça, c’est un peu les 7 samouraïs, non ?

C’est vraiment intéressant de voir le retour à travers leurs yeux et surtout les best practices, stratégies ou outils qu’ils vont réellement mettre en œuvre chacun dans leurs structures respectives, et je pense que c’est ça qu’il faut retenir.

Pour finir, car oui tout à une fin, voici personnellement ce que j’ai retenu de VEM7 en moments forts ou buzz word ou éléments clés :

      • #AskGundMundur où la définition d’un ambassadeur de territoire comme le « meilleur moteur de recherche humain au monde», on doit cette formidable promesse à Inspired by Iceland). Un poke aux experts Arnaud Maes, Thomas Yung et Jean Grolleau avec qui j’ai eu le plaisir d’animer cet atelier.

Ask-GundMundur-Inspired-By-Iceland

      • #StoryTelling où le bon guideline de Madame Oreille « écrire avec le cœur et pour le lecteur, Google le reconnaît » (circonflexe inside)
      • « Ne pas confondre #BlogTrip (voyage organisé avec ou pour des blogueurs) et #FamTrip » (voyage organisé avec ou pour des agents de voyages), le conseil d’Elisa de BestJobers.
      • #SmartTourisme où la France sera-t-elle à la hauteur ? Grosse pression et challenge ! Et #ChronoResponsive (voire vidéo plus haut) en guise de prospective pour le e-tourisme du futur de maintenant par Franck Gervais de #VSCNF.
      • #Fooding : « l’art de la sieste sous les oliviers » l’accroche de la plateforme Alimentation Générale qui donne envie à la fois d’écrire, de lire, de déguster, de faire la sieste, bref de voyager avec une vraie expérience touristique à la clé !
      • « Éphémère, émotion & scénographie » (pas de # pour ces beaux mots précis de la langue française), les 3 éléments que je retiens pour le succès des dîners secrets & événements culinaires du Voyage à Nantes
      • Et enfin, last but not least : #PanneSèche, pour la private joke filée ! Oui Grégoire, même à l’heure du Big Data, de la réalité augmentée, de la vidéo 360° interactive et du voyage (un peu) ubérisé, il faut toujours faire le plein dans une voiture qui fait « bip, bip, bip » avec un voyant orange universel… Heureusement que notre « chrono responsivité » fut au rendez-vous pour repartir sur la route du tourisme de demain…

co-VEM7

Arrivée à VEM7 ni en ‪#‎Uber‬ ni en ‪#‎Blablacar‬ ni en ‪#‎VoyagesSncf‬ mais entre collègues en van California…

… la prochaine fois, ils feront le plein avant !

A plus dans le bus !

En attendant, révisez vos classiques, préparez vos questions et chauffez vos méninges touristiques avec les slideshares de tous les ateliers du salon Vem7 ici.

See you in #Vem8 ?

Car VEM c’est aussi une soirée et des flashmobs comme ça…

Mr Paxs \0/

The following two tabs change content below.

Jérémie Daum

Consultant etourisme & CM chez Paxs Conseil
Après 30 destinations dans le monde à son actif & 12 ans dans le marché du tourisme pour Air France, Voyageurs du Monde ou Marco Vasco, il a une expertise du travel offline et online. Diplômé E-Business Tourisme de l’Escaet, Jérémie est consultant freelance depuis 2009 en communication digitale, content marketing & community management pour agences de voyages en ligne, Tour Operator, OTA, hôteliers, chambres d’hôtes, réceptifs ou musée. Il travaille actuellement pour Héliades le tour operateur leader de la Grèce, le Musée du bonbon Haribo ou l’agence photo Travel Hemis. Il est également formateur social media à l’université Montpellier Management, Iscom Montpellier et la chambre des Métiers du Languedoc Roussillon.

Related Posts

Leave a reply