Chacun cherche son Snapchat ?

Chacun cherche son Snapchat ?

Bouhhhh, ça fait peur, mais non, c’est juste un visuel accrocheur avec le désormais célèbre logo fantomatique pour cliquer sur l’article…

Yeah ! Reprendre la main sur le blog du salon, #VEM8 cette année & à Cannes s’il vous plaît, est toujours un kiff et un moment de réflexion condensée & collaborative sur les problématiques e-tourisme, marketing et digitales de l’année passée et à venir…

Aujourd’hui j’ai le plaisir d’aller chercher du côté de Snapchat (sur un « toi » brûlant donc…sic), un sujet au combien d’actualité, tant il est le réseau social & la plateforme de contenus vidéo qui montent ! Surtout il est impossible de ne pas faire le constat qu’il donne la tendance des contenus & l’orientation des pratiques social media. Snapchat concurrence, complète ou contredit en effet les géants Twitter, Facebook, Messenger ou Instagram par son incontestable expérience utilisateur ludique, son storytelling « qui ne ment pas » et la séduction de ses contenus par définition éphémères avec toutes les limites et les leviers que cela induit…

Le constat ou le ressenti pour le grand public est par contre souvent le même : Snapchat est assez incompréhensible voire inaccessible quand on n’en possède pas les codes comme la génération Millenial & digital native. Un réseau social avec des codes et un lexique complexe, des contenus qui disparaissent, une communauté dont on ne peut pas soit même connaitre le nombre précisément, des traces ou des archives qu’on ne peut garder qu’en faisant des Screenshot (masqués ou pas…), peut-il servir les intérêts des visiteurs et des acteurs du tourisme ?

Parle moi de ton Snapchat & de sa place dans le tourisme d’aujourd’hui…

Pour ce blog, comme souvent plutôt que de donner mon seul point de vue, ni suffisamment expert ni suffisamment exhaustif, j’ai choisi en accord avec ès Docteur Benoit Dudragne (responsable de la ligne éditoriale du salon, ses thématiques, ses ateliers et les articles du blog), de solliciter le témoignage sur Snapchat d’autres acteurs du etourisme et du digital dans le travel en France.

J’ai nommé ces 4 fantastiques contributeurs accompagnés de leur snapcode* (voir lexique Snapchat) comme il se doit, pour que vous puissiez les suivre :

Snapcode de MyMyCotton Mylène

Galanterie oblige, à défaut de parité, on commence par Mylène de MyMy & Cie blogueuse & instagramer voyage et photo basée à Clermont Ferrand en Auvergne et bloguant à l’étranger (Australie dernièrement) et en France.

 

Snapcode de We Are Travel - Xavier BerthierXavier Berthier fondateur de l’agence We Are Travel, en charge entre autres du Salon des blogueurs de Voyage (prochaine édition 2017 à Saint Malo), du premier Salon des influenceurs web (à Saint Raphaël), également auteur du nouveau site (révolutionnaire à mon sens dans le domaine des blogs) de référencement & de recherche de blogueurs voyage sur une carte : www.blogueur.voyage

 

snapcode french explorers - Stanislas LucienStanislas Lucien fondateur de l’agence Travel Insight, co blogueur de Two French Explorers avec Célia Tichadelle, créateur de l’application Feed Travel un outil d’agrégation d’informations touristiques.

 

snap code my destination - Sebastien Repeto

Sébastien Répéto fondateur de l’agence My Destination, Social media strategist pour des destinations comme Bordeaux, des stations de ski et des acteurs du marché travel.

J’aurai le plaisir d’être co-intervenant à VEM avec Sébastien lors de l’atelier M 30 sur Snapchat justement.

 

Je leur ai tout simplement posé 10 questions volontairement naïves et surtout axées tourisme, voici leurs réponses sans filtres ni geofilter * (voir lexique Snapchat ou assister à notre atelier \0/)

1 – Snapchat pour toi en un mot, ou un snap ?

Mylène

En 1 snap :

Et en 1 mot : la spontanéité !

Xavier

En Giphy dans le texte

Stanislas

Contenu rapide simple et efficace, facile à créer, qui permet de diffuser des messages avec de la vidéo et des commentaires et surtout qui est simple à lire pour son audience.

Sébastien

10 Milliards de vidéos vues par jour ! [Ndlr : un commentaire Mr Facebook ?]

2 – Snapchat, tout le monde en parle (soyons francs, plus les djeun’s non ?) mais nous les déjà vieux, ou les moins geeks et surtout les pros et les marques on en fait quoi ?

Mylène

Snapchat c’est du direct, et ça permet de partager en temps réel un voyage, une découverte, un joli moment ou quelque chose d’improbable que l’on ne partagerait pas sur nos blogs ou Instagram. Je m’en sers pour montrer l’ “envers du décor” par exemple !

Xavier

De manière simple et adaptée à tous, on s’en sert pour montrer les coulisses de sa marque. C’est le Making-off de votre marque sur les réseaux sociaux.

Stanislas

FAUX ! Snapchat il y a des vieux aussi, quand un jeune se met sur Facebook, ses parents veulent aussi si mettre ? Sur Snapchat c’est la même chose, les enfants en parlent donc les parents veulent suivre leurs aventures, et du coup ils invitent leurs amis à rejoindre le réseau !

Pour le moment pour une marque c’est encore compliqué de pouvoir créer une vraie audience et un vrai contenu qualifié. En effet, il est difficile de pouvoir créer un contenu quand tout le personnel doit avoir l’accès, mais c’est l’ouverture d’une communication « open » (à tout et n’importe quoi, même si on forme sur les enjeux et défis du réseau). [Ndlr attention donc à bien sensibiliser sur les codes & bonnes pratiques voire laisser la main à des connaisseurs…]

Sébastien
Et bien on parle aux jeunes avec leurs codes ! Car ce seront bientôt les nôtres. Cela me rappelle les débuts de Facebook, que certains considéraient comme un réseau social uniquement pour les ados. Même principe avec les hashtags, «un truc de geek» devenu omniprésent. Snapchat symbolise à lui seul 3 tendances très fortes du web d’aujourd’hui : mobile, live et éphémère.

3 – Pourquoi exploiter Snapchat pour une marque tourisme ou un territoire en une phrase ou une mini story ?

Mylène

Xavier

Recréer un lien direct et humain entre le client et vous. Mais attention, il faut être présent à chaque instant.

Stanislas

Snapchat permet de créer un épilogue des coulisses de la marque, des instants de vies en live qui donnent l’impression de les avoir vécues au même moment que la story * (voir voir lexique Snapchat). Car effectivement l’aspect amateur et temporaire brise les codes de la communication trop institutionnelle que l’on a trop l’habitude de voir.

Sébastien

Parce que le format des stories* ainsi que les geofilters* sont des contenus très pertinents pour le partage d’expérience et Snapchat favorise l’User Generated Content comme aucun autre réseau. De plus, Snapchat est un réseau où le fun est omniprésent, ce qui correspond bien aux notions de vacances et de loisirs.

4 – Ta fonction Snapchat préférée (pour les marques) ?

Mylène

Les autocollants de géolocalisation bien sûr ! Très visuel et facile de savoir où se trouve la personne en un clin d’oeil !

Xavier

La géolocalisation personnalisée des filtres (Geofilters*). Le logo Disneyland pour un selfie pris dans le parc, par exemple.

Tuto Snapchat / Disneyland US officiel.

Stanislas

Je n’en ai pas, mais les filtres personnalisables et géolocalisés sont des tendances à surveiller de très très près. Ainsi on pourra dans le cas d’un Hôtel, mettre à disposition un filtre de promotion qui lui permettra de se mettre en avant sur les comptes Snapchat de ses clients !

Sébastien

Les Geofilter* ont un gros potentiel en tourisme, puisqu’ils favorisent la création de contenu. [Ndlr : il me semble que « Geofilter soit le buzzword à retenir… #jdcjdr]

5 – Pourquoi investir du temps et du travail dans un contenu Snapchat, sachant que par définition ce contenu est « automatiquement détruit à la fin du message » comme dans Mission Impossible ?

Mylène

Parce que justement, ce qui fait que l’utilisateur va s’empresser d’aller regarder le contenu diffusé, c’est qu’il sait qu’il n’a que 24h pour le découvrir, passé ce délai, tout disparaît !

Xavier

Pour le capital sympathie de la marque auprès des jeunes sur fond de “marteau-thérapie”…. mais sous Valium 😉 On dit ce qu’on a dire, sans avoir l’air de le faire.

Stanislas

Comme je le disais pour briser les codes de la communication traditionnelle de l’entreprise, se rapprocher de ses clients et ainsi montrer des instants de vie ou de préparation. Typiquement le montage en live d’un événement, avec un caractère plus fun, on peut donner des impressions sur le vif, commencer à teaser des surprises… Le contenu éphémère n’est donc pas un inconvénient mais un avantage pour ne pas perdre trop de temps à préparer du contenu et animer son réseau.

Sébastien

Qu’est-ce qui est plus important, le contenu créé ou la relation développée avec les followers? Le but d’une destination est-il de faire des likes ou des vues ou bien de faire venir les gens sur son territoire ? S’il est bien utilisé, Snapchat offre une proximité très forte avec sa communauté, particulièrement efficace en matière de séduction.

6 – Et l’acquisition d’une communauté ainsi que l’engagement sur le long terme, on en parle ? (si ma cible n’est pas que la tranche 18-25 ans et encore moins la 15-17…).

Mylène

Comme pour tous les réseaux, il faut être actif pour se créer une communauté. Et loin des idées reçues, Snapchat n’est plus utilisé seulement par les 18-25 ans. Il y a de plus en plus d’adultes ayant des vies bien rangées, des familles, et qui s’en servent pour suivre les aventures de leurs blogueurs ou influenceurs préférés voire même de leurs proches vadrouilleurs ! (Maman, Papa, si vous passez par là … )

Xavier

Parce que ça serait refaire les mêmes erreurs qu’avec les réseaux sociaux précédents. [Ndlr, quel manager il y a à peine quelques années, n’ a pas dit non Facebook, on n’y va pas, trop jeune, sensible & touchy en vie privée / vie publique ?] On capitalise sur son image sur le long terme. Rien de plus.
Votre compte SnapChat doit être le “Home Alone” du tourisme. Quel trentenaire n’a pas rêvé de passer un noël à New York parce qu’il se souvient avoir vu ce film quand il avait 10 ans ? [Ndlr : référence au « film Maman j’ai raté l’avion » qui reste encore sûrement gravé en tête des grands enfants doux...] 

Stanislas

Le recrutement de votre communauté passe par les supports de votre communication qui sont existants. Donc normalement lors de votre campagne de recrutement vous ne devriez recruter que ceux qui vous suivent déjà.

Je m’explique : quand vous lancez votre compte Snapchat, vous êtes un inconnu, du coup pour attirer votre audience il faut penser à régulièrement inviter votre audience sur Facebook, Twitter et Instagram à vous suivre sur Snapchat. Si votre audience n’est subitement qu’autour des 18-25, ce n’est pas le réseau qui veut ça mais l’audience que vous avez déjà sur les autres réseaux sociaux et que vous venez de récupérer. Un autre moyen peut être efficace de la promotion de post sur Facebook ultra ciblée qui prendrait en considération la tranche d’âge que vous cherchez à prospecter et acquérir ( coup double : recrutement de nouveaux prospects sur Facebook et Snapchat) [Ndlr : très bonnes recommandations sur l’acquisition, prenez des notes je vous dis…]

Sébastien

Pas faux. Clairement, difficile aujourd’hui de se lancer sur Snapchat si on souhaite toucher une cible de plus de 30 ans. Mais comme toujours, mieux vaut se lancer sur un réseau avant que la concurrence n’arrive. 😉

Cependant, l’utilisation des stories peut être couplées à celle d’Instagram et ainsi faire d’une pierre deux coups en modifiant légèrement les contenus. [Ndlr : un début de multi publishing sur Snapchat ?]

7 – Quels freins aujourd’hui tu vois dans une stratégie Snapchat pour une marque travel ou une destination touristique ?

Mylène

Le frein est surtout qu’il faut alimenter sans cesse la story* de la marque, il faut donc avoir tous les jours (ou le plus régulièrement possible) du contenu à créer et à partager, et donc une ou plusieurs personnes dédiées à cela. C’est donc pas mal d’organisation et cela peut en décourager certains, mais je vous promets que cela vous sera très utile !

Xavier

Sous-traiter à un prestataire qui n’est pas sur place (pour une destination ou dans les locaux pour une marque). Si on veut montrer les coulisses, il faut être réactif et présent. Donc une charge de plus pour votre CM qui va passer de moins en moins de temps derrière son écran, mais plus sur le terrain. Ce qui n’est pas plus mal. Mais à vous de lui laisser du temps “libre” et de demander moins de compte rendu… On ne fait pas du buzz avec des PowerPoint 😉 [Ndlr : Comme dit Gad, « j’adore cette expression ! »]

Stanislas

Tout simplement le manque d’animation de sa story*, il faut savoir y consacrer 5 minutes par jour, sachant qu’une story dure maximum 10 secondes, vous avez largement le temps de trouver des axes de communication. (La piscine, la préparation du petit déjeuner, la promenade des anglais, la préparation d’un événement, l’accueil d’un client, un employé qui présente la météo du jour …).

Sébastien

La compréhension du réseau qui reste un OVNI aux yeux de beaucoup de personnes. Comme toujours, il faut déjà être utilisateur pour le comprendre.

8 – Au contraire quel levier ou moteur vois-tu en Snapchat ?

Mylène

Le lecteur regardera vos aventures et contenus en temps quasiment réel, il se sent donc proche de vous et a l’impression de faire partie du voyage, il est en immersion, et c’est vraiment le point fort de Snapchat à mes yeux.

Xavier

Le Lien direct avec le client retrouvé.

Stanislas

Animer simplement et efficacement au travers de la visite quotidienne des coulisses. On fait tomber des barrières commerciales, on se rapproche de sa communauté, et l’aspect amateur et pris sur le vif vous permet de vous positionner comme un ami auprès de votre audience. [Ndlr : on peut donc considérer que sur cet aspect de direct et parfois « amateur », Snapchat & Facebook live sont 2 tendances de contenus & communications à exploiter, ce ne sont pas les 2 grosses locomotives du moment en content marketing pour rien…]

Sébastien

L’éphémère et le Live sont très séduisants. Ils rendent les prises de parole plus naturelle, plus instinctive.

9 – Enfin sans dévoiler tes secrets de laboratoire Snapchat, l’action ou le contenu dont tu es le plus fier et qui a porté ses fruits ?

Mylène

J’avoue être assez fière de mes snaps* récents du Sud de l’Australie, notamment sur l’Île de Kangaroo Island, une réserve naturelle où se côtoient en pleine nature koalas, iguanes, otaries et kangourous, tous sauvages, à deux pas de l’être humain !

Un-kangourou-by-Mylène-♡-Mymy-and-Cie-@mymycotton La preuve ici en snap en live léger différé.

Les snaps partagés ont eu un énorme succès car mes abonnés ont été surpris de découvrir une telle faune en dehors d’un zoo, en pleine nature, à quelques mètres seulement de moi. Ils ont eu l’impression d’y être aussi. Le magnifique Lodge dans lequel nous étions hébergés sur cette île a lui aussi beaucoup plu et plusieurs personnes m’ont demandé son petit nom…

Donc pari totalement gagné pour l’office du tourisme South Australia 😉

Et en plus un vol en Business Class ça fait toujours plaisir…

Xavier

Je n’utilise Snapchat qu’aux moments de mes salons. Quelques jours avant, pendant et après. Soit environ 15 jours par salon. Donc c’est très atypique et lié à mon activité événementielle. Mais j’envisage de l’utiliser plus le reste de l’année petit à petit.

Stanislas

Généralement lorsque l’on fait une visite qu’elle soit d’un hôtel ou la promotion d’un restaurant on explique que sur le prochain snap* on leur donnera l’adresse. Le snap suivant reçoit généralement énormément de notifications pour des captures d’écran (l’audience fait une capture de l’adresse pour pouvoir s’y rendre plus tard ou avoir plus d’informations en ligne). [Ndlr : allusion aux activités de blogueurs de Two French Explorers].

Sébastien

On anime un compte Snapchat pour My Destination (mydestinationfr), où l’on essaye de parler de social media et d’etourisme en version Snap. C’est très irrégulier pour l’instant, mais on prépare de temps en temps quelques stories.

10 – [Il n’y pas que Snapchat dans la vie] Pour l’éphémère et pour sortir de sa zone de confort en contenus différenciants et « qui ne mentent pas » tu utilises aussi …. ? (ton outil qui déchire ou ton application qui cartonne).

Mylène

J’avoue n’utiliser que Snapchat et Instagram Stories pour du contenu en direct live et éphémère, c’est déjà pas mal de boulot ! haha

Xavier

Rien d’extraordinaire. Mais le traditionnel “Live Facebook”. C’est comme la roue pour une voiture. Oui c’est tout bête. Mais on n’a pas (encore?) inventé mieux pour l’instant et ça marche terriblement bien. [Ndlr : 100% d’accord, on le redit c’est la tendance à exploiter du moment avec toute l’expertise et précaution nécessaire, il y a d’ailleurs à ce sujet l’incontournable atelier M7 à #VEM8 : Faire du Live sur les réseaux sociaux mode d’emploi]

Stanislas

Instagram story, même principe que Snapchat, est super intéressant et permet de toucher une audience beaucoup plus large. Par exemple sur Snapchat nous avons 800 abonnés et communiquons régulièrement avec eux (message) alors que sur Instagram, la communauté est beaucoup plus grande 6500 abonnés mais il y a beaucoup moins d’interactions. Pour autant, nous touchons 30% de notre audience sur chacun de ses réseaux pour chaque story publiée.  [Ndlr : le comparatif avec Instagram story sera abordé dans l’atelier, à noter aussi l’arrivée des « décors » dans Facebook qui sont une copy cat des Geofilters de Snapchat…]

Sébastien

Un ENORME merci à ces contributeurs d’avoir pris le temps de livrer leurs témoignages, leurs formules secrètes et leurs coulisses…

Les campagnes & les comptes Snapchat du moment dans le tourisme pour apprendre à « Snaper comme jamais »

Comme par définition, si vous avez bien lu l’article (nous avons les noms des meneurs dans Google Analythics), les contenus Snapchat sont éphémères et réservés à l’audience du snapeur, il est donc moins aisé de vous partager les dernières campagnes, contenus et bonnes pratiques dans le tourisme…

Voici toutefois sans vous dévoiler & vous spoiler toutes les pépites de notre atelier, quelques actions Snapchat dans le marché du tourisme de 2016 et 2017

Wow Snap Traveler de la compagnie Islandaise WoW Air

C’est une campagne de la compagnie aérienne islandaise WoW Air (record du monde battu de meilleur nom de compagnie etourisme) consistant à solliciter des contenus utilisateurs via un casting (terminé à ce jour) pour trouver 4 voyageurs qui snaperons durant les mois d’été 2017 sur 4 pays différents chacun, donc 16 destinations couvertes si mes calculs sont bons. Envie de dire WoW ? A suivre en mai prochain ici http://snaptraveler.wowair.com/pour voir les heureux élus et cet été pour les contenus générés que l’on peut espérer WoW sur Snapchat et ailleurs (les contenus en story seront sûrement exploités sur les autres réseaux sociaux plus meanstreet…)

Le #Sleepathon d’Ibis (by Accor Hotels)

Non, non il ne s’agit pas d’une nouvelle campagne du Slip Français en mode beaux gosses made in France, mais bien celle d’Ibis, made in France également soit dit en passant, pour disons (en raccourcissant un peu) rajeunir la cible de la marque de cette chaîne hôtelière. Le process est une sorte de Marathon Snapchat réalisé le 29 octobre 2016 sur le réseau d’1 snap par heure durant 12h dans 12 lieux différents d’utilisateurs (et potentiels futurs clients) en train de dormir dehors… Une vidéo tuto valant mille explications, la voici :

Ils snapent et voyagent plus vite que leurs ombres…

Bruno Maltor aka Votre Tour du Monde, il sera d’ailleurs jury à VEM8 des premiers Trophées de la vidéo touristique et culturelle à Cannes.SNAP CODE ID BRUNO MALTOR

Reconnaissable et reconnu pour ses vidéos virales très vues & inspirantes dans le voyage (ses vidéos de destination en 2 à 4 minutes comptent de 5000 à 130 000 vues sur Youtube et autant voire plus sur Facebook) et son incontestable influence dans le secteur. Sa dernière opération a impliqué Snapchat de manière très intéressante avec le « Meilleur stage du monde » (sur un modèle connu par Australie Tourisme il y a quelques années) en collaboration avec Accor Hôtels. Le process de casting a généré de nombreuses vidéos et contenus notamment sur SnapShat & Facebook Live pour une nouvelle cible rajeunie mais pas que pour le groupe Accor Hotel. meilleur stage du monde - Opération Accor Hotel Group et Bruno Maltor

SnapCode Alex VizeoAlex de Vizeo, impossible de pas citer également ce vlogueur influenceur incontournable dont le Tour du Monde en 5 minutes totalise 900 000 vues et qui nous gratifie de plus en plus de story* Snapchat sur les coulisses et préparatifs de ces voyages. On note que les contenus Snapchat sans filtre (sans mauvais jeux de mots Snapchat) et sans filets lui permettent de communiquer toujours dans une proximité et avec beaucoup d’humour avec sa communauté quand parfois ces vidéos officielles sont plus léchées et disons professionnelles. En témoigne cette story* volontairement parfois à contre-pied sur les Chutes du Niagara côté Canada publiée sur son Youtube où il s’amuse avec les lens* ces fameux effets spéciaux appliqués sur le visage… Les marques de destinations qui lui font confiance pour ces contenus et ces communications jouent la carte authentique, sur le vif et humoristique à 100%.

Je recommande au sujet des influenceurs cet article de la blogueuse Pauline de Graines de Voyageuses qui a pris le temps et le soin de répertorier début 2016 tous les comptes voyages Snapchat à suivre en France et à l’étranger, merci à elle !

Impossible enfin de ne pas citer l’article des confères et amis de Etourisme.info « Avec Snapchat, donnez le smiley à vos touristes ! » Tout est dit, non 🙂 ?

En savoir plus si affinités Snapchat, rendez-vous (tous âges & niveaux confondus) à l’atelier M30 du Salon VEM8

Je n’ai volontairement pas commencé l’article sur un lexique et un Tuto, pour ne pas alourdir et aller directement sur les pratiques et l’intérêt dans le tourisme. Si Geofilter*, Snap*, Story*, Lens*, Snapcode* cités dans cet article et autres Swipe* (le glisser tactile du doigt très utile sur Snap) vous interpellent, je vous invite à lire cette source précise sur la question du côté du Blog du Modérateur : le guide pour débuter sur Snapchat

Bref comme on n’a pas tout dit encore sur Snapchat, c’est peu de le dire, tellement il est en croissance et vu que nous ne disposons pas encore du recul et de la pratique suffisante pour tous, venez échanger à ce sujet plus directement au Salon dans une dizaine de jours…

Nous allons essayer d’aller plus loin dans la stratégie à adopter avec ce média délicat, les chiffres, l’audience, le recrutement, les bonnes pratiques & les retombées lors de l’atelier M30 Snapchat mode d’emploi Marketing le vendredi 20 janvier 2017 à 16h du Salon Etourisme #VEM8.

Les 3 problématiques principales qui seront abordées seront :

  • Snapchat, ça marche comment ?
  • Comment s’en servir dans son Community Management ?
  • Est-ce vraiment efficace pour sa promotion touristique ?

A très vite sur le tapis rouge à Cannes, on va essayer de faire des stories* des coulisses & des guests stars du salon, soyons fous… #Teaser à suivre sur 👻 mrpaxs

Mr Paxs Jérémie Daum, pour vous servir, toujours un plaisir d’écrire quelques lignes par ici…

The following two tabs change content below.

Jérémie Daum

Consultant etourisme & CM chez Paxs Conseil
Après 30 destinations dans le monde à son actif & 12 ans dans le marché du tourisme pour Air France, Voyageurs du Monde ou Marco Vasco, il a une expertise du travel offline et online. Diplômé E-Business Tourisme de l’Escaet, Jérémie est consultant freelance depuis 2009 en communication digitale, content marketing & community management pour agences de voyages en ligne, Tour Operator, OTA, hôteliers, chambres d’hôtes, réceptifs ou musée. Il travaille actuellement pour Héliades le tour operateur leader de la Grèce, le Musée du bonbon Haribo ou l’agence photo Travel Hemis. Il est également formateur social media à l’université Montpellier Management, Iscom Montpellier et la chambre des Métiers du Languedoc Roussillon.

Related Posts

4 COMMENTS

  1. janvier 10, 2017 09:59 Répondre

    Merci pour la mention, et congrats pour cet article ultra complet sur ce sujet qui prend ENFIN de l’importance dans le domaine du tourisme 🙂

    • janvier 10, 2017 13:49 Répondre

      Hello Bruno, vraiment avec plaisir, ravi de l’appréciation et surtout d’aller dans le même sens au sujet Snapchat & tourisme… Les contributeurs et mes étudiants m’ont beaucoup aidé… Je suis encore trop de la « génération Facebook » 😉 A bientôt. Mr Paxs

  2. janvier 10, 2017 13:44 Répondre

    Super article vraiment intéressant !
    Ca ne donne qu’une envie, se lancer !

  3. janvier 10, 2017 15:36 Répondre

    Sujet très complet ! Attention à la montée des instagram stories, et surtout au duplicate content !

Leave a reply