Quatre intelligences et un enterrement au programme de #VeM8 !

Quatre intelligences et un enterrement au programme de #VeM8 !

Et si nous décidions d’être intelligent ? … Ou plutôt de miser sur l’intelligence …

Evident, trop facile, élémentaire, mon cher Watson… Pourtant en cette période de crise notre avantage concurrentiel, celui qui nous permet de vendre en étant meilleur que les autres, passe assurément par le bon usage de cette faculté : l’intelligence

Si Wikipédia la perçoit principalement dans la connexion neuronale de notre cerveau, fruit d’acquis et d’inné, la technologie la positionne dans l’artificielle, la fameuse « Intelligence Artificielle ».

Va-t-elle nous aliéner ? nous augmenter ? nous supplanter ? ou nous bichonner… La génération Y nous en dira plus dans quelques années !

 

Oui, l’intelligence est particulièrement d’actualité en ce moment. A nous d’en faire bon usage de multiples manières.

La première, ayons l’intelligence de nous réinventer.  Révisons nos process et concentrons-nous sur les fondamentaux du tourisme : l’expérience et l’émotion qui s’en dégage. Changeons notre façon d’appréhender notre environnement, soyons créatif. Disruption, ubérisation, nous devons intégrer l’innovation technologique pour repenser nos métiers, nos prestations et nos services. Dans l’entreprise, avec notamment l’agilité des start-ups, sur nos destinations en plongeant dans les opportunités d’un marketing territorial boosté par le numérique. Sachons faire la différence !

La seconde c’est l’intelligence collective. Notre capacité à travailler de façon mutualisée pour un rendement optimal. Ça commence par la cohérence derrière une marque qui saura s’animer et se décliner sur des valeurs partagées. Ça enchaine sur des projets collectifs, mutualisés en fonction des ressources, des compétences et des bénéfices attendus… On prend de la hauteur pour dépasser le clocher. GRC mutualisée en Alsace ou à Val Thorens, Datatourisme en SIT national avec Tourisme et Territoires … les exemples sont nombreux et surtout gagnants à termes.

Vive le chef d’orchestre à la vision éclairée, mettant de l’huile dans les rouages souvent grippés du système. Chaque acteur apporte de la valeur. Il agit dans un collectif, une équipe, en cohérence avec son environnement :

  • des prestataires qui s’appuient, s’impliquent et relaient la stratégie marketing de la destination,
  • des territoires qui accompagnent ces forces vives, animent des ambassadeurs et stimulent leurs clients pour faire rayonner leurs expériences touristiques au-delà des frontières.

il y a 6 ans, Joël de Rosnay, premier grand témoin de VEM, insistait déjà sur l’opportunité du web dans l’avènement de cette intelligence collective.

Bientôt notre quotient d’intelligence artificielle sera un indicateur de performance.

La troisième, c’est l’intelligence artificielle. Celle qui fait peur mais qui laisse entrevoir un monde bouleversé dans nos usages et notre marketing touristique. Si Watson est venu à bout des meilleurs champions du jeu « Jeopardy », peut-il nous dorloter dans notre processus d’achat et de consommation touristique ? Assurément oui ! Accueil et messagerie robotisés, application de conciergerie, traitement personnalisé du bigdata, recommandations contextualisées en langage naturel, traduction, … le cognitif est au seuil de notre porte, il a même posé un pied à l’intérieur ! Bientôt notre quotient d’intelligence artificielle sera un indicateur de performance.

Des robots pour nous assister dans nos services touristiques

Des robots pour nous assister dans nos services touristiques

Enfin la quatrième c’est l’intelligence de nos collaborateurs et de nos managers. Avant que le rapport de force ne s’inverse, l’homme réfléchi, créatif, sensible, empathique, émotionnel tient encore une place fondamentale dans la production d’un service comme le tourisme et heureusement ! Mais pour profiter de cette intelligence, le faire monter en compétences, le spécialiser dans des domaines d’expertise, le faire travailler en mode projet devient incontournable. La conduite du changement, induit par le numérique ou les restructurations ne s’improvisent plus. Le coaching est de mise, assumé par un management participatif, positif, responsabilisant, favorable à l’épanouissement de ses collaborateurs.  Au contact du client, ils sont le chaînon central de l’expérience offerte. La qualité du rapport Client/collaborateur devient un élément clé, un avantage concurrentiel qui transpire au-delà de l’établissement, via la e-reputation omniprésente.

Mais faire appel à l’intelligence, c’est faire le choix d’enterrer sa peur tout en restant vigilant. C’est faire le deuil de nos pratiques obsolètes mais rassurantes. Faire le deuil du repli sur soi, du cloisonnement vertical, de la frustration salariale en s’agrippant à un immobilisme mortifère à court terme. C’est arrêter de contempler sous notre nez, sans réaction, le train de l’innovation, de la disruption, de l’intuition, du co-créatif et de l’enthousiasme…

C’est sur ces thèmes et dans cet état d’esprit, empli de fraicheur, d’espoir et de renouveau que nous avons construit la 8eme édition du salon e-tourisme « Voyage en Multimédia » qui rejoint les plages cannoise et son fameux Palais des Festivals. Nous espérons que vous saurez y puiser l’énergie de vous réinventer en partageant une vision collective de l’avenir, en créant de la valeur dans vos actions, en créant le tourisme de demain…

nico-gomez-vem-2016-hd-261

Au programme cette année :

  • 30 ateliers co-construits autour de la relation client, de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle, du webmarketing, des stratégies « social média » pour les entreprises du tourisme et les institutionnels de la culture et des « smart » destinations.
  • La fameuse conférence grand témoin
  • CM on the Beach: le nouveau rendez-vous dédié aux community managers du tourisme pour rester connecté sur les dernières tendances, échanger sur les bonnes pratiques et élargir son réseau. Une dizaine d’ateliers pratiques, co-creatifs pour progresser et affirmer un métier devenu central dans les stratégies touristiques. Un temps fort élaboré et coordonné par le FROTSI PACA et IDREZO.
  • Un parcours « tourisme d’affaires » proposé par PROVENCE CÔTE D’AZUR EVENTS pour faire le point sur un secteur en forte progression dans sa dimension numérique
  • Conférences YOODx #VeM8, la journée « Expérience utilisateur & marketing digital » concocté par Yooda, la suite des derniers SEOCAMP et VISIBILITY-WEB-DAY. (Le 18 janvier)
  • Le premier Festival de la vidéo touristique et culturelle de Cannes, organisé en collaboration étroite avec LeWeboscop.

 

Nos hashtags : #VEM8 #CMontheBeach #Yoodx

 

 

The following two tabs change content below.
Anciennement directeur de l’Office Intercommunal de Tourisme de La Provence Verte, il a créé en 2009 le cabinet BDC. Il est membre fondateur du groupement de consultants id-rezo. A l’origine du concept, il programme la ligne éditoriale de « Voyage en Multimédia ». Il conseille de nombreuses destinations sur leur stratégie Etourisme et les accompagne dans leurs projets numériques. Il enseigne l’E-tourisme en Master 2 à l’IUP tourisme de Nice et AES Montpellier

Related Posts

Leave a reply