Ils sont nés en 1980 et 2000, on les appelle  “génération Y” ou “Millennials”  et sont au centre de nos préoccupations marketing.

Dans la suite de l’article d’hier sur les tendances des pratiques numériques, voici une série de chiffres pour mieux comprendre cette génération Y, très bien décrite dans le dernier article de Mathieu Vadot. Elle bouleverse les comportements et les usages de la consommation jusqu’au bureau… Ils s’imposent dans le paysage économique, dictent de nouvelles règles notamment via le numérique et en effaces d’autres…

Un segment conséquent !

  • 1/4 de la population européenne
  • 40 % des actifs en France

Le mobile comme premier contact média au quotidien des Millennials avec beaucoup de temps consacré aux jeux, à la vidéo, aux réseaux et médias sociaux

  • Le mobile représente chez eux 26,7% des contacts médias quotidiens (14,0% pour l’ensemble de la population)
  • La télévision en deuxième position avec 20,5 % des contacts.
  • Les écrans d’ordinateurs et de tablettes représentent eux 14,9% des contacts médias quotidiens
  • 88,9% se connectent tous les jours (82,2% pour l’ensemble des internautes)
  • Les Millennials passent chaque mois un peu plus de 22h30 sur ordinateur contre près de 32 heures sur mobile (vs 27 heures pour l’ensemble des mobinautes).
  • Les messageries instantanées ne représentent que 5 % de leur temps passé sur mobile.
  • Leurs 3 activités favorites : jeux en ligne, vidéos et sites communautaires (+ de 50% du temps passé sur mobile)

Mediamétrie

  • 75 % des Millenials utilisent leur smartphone comme premier point d’accès à internet (Google)

Sur application mobile en priorité…

  • 84% du temps mobile des 25-34 ans se fait sur application, alors que cette part atteint 91% chez les 15-24 ans (et 87% pour l’ensemble des mobinautes).

Prêt à transmettre leurs données en échange de valeur ajoutée et entrepreneur dans l’âme…

  • 83 % sont enclins à laisser les marques traquer leurs données si cela peut leur permettre de bénéficier d’une expérience plus personnalisée. (American Express)
  • 80% pensent que les nouvelles technologies rendent la vie plus facile (ipsos)
  • 50% des moins de 20 ans veulent être entrepreneurs (ipsos)

Une vision collaborative du travail, du temps libre et quand ils sont déjà managers la volonté de faire bouger le monde en gardant tout de même les pieds sur terre et la main sur le porte-monnaie…

  • 75 % d’entre eux souhaitent que le monde des affaires tout entier devienne davantage collaboratif
  • 38 % souhaitent une coupure numérique lorsqu’ils ne travaillent plus.
  • Pour les Millennials managers, 40 % d’entre eux pensent que le rôle de PDG doit évoluer dans ses caractéristiques
  • Mais 39 % à déclare privilégier le profit au bien-être de leurs salariés

(Kantar Futures et American Express)

Quand ils sont salariés, leur fidélité pour leur entreprise est assez limitée, voire inexistante, et ils considèrent que sa responsabilité est aussi sociétale. Pour eux, l’avènement des nouvelles technologies ne les menace pas, c’est plutôt une opportunité. Mais ils sont peu confiants sur une amélioration de leurs conditions.

  • 31% envisagent de rester plus de 5 ans dans l’entreprise
  • 66% pensent que l’entreprise a un rôle à jouer dans la société
  • 48% des Millennials dans le monde considèrent qu’un usage appuyé de la robotique, de l’intelligence artificielle et de l’automatisation réduirait l’implication humaine.
  • 62% pensent que ces technologies vont accélérer la productivité
  • 53% qu’elles encourageront la croissance économique.
  • 60% ne se sentent pas menacé
  • 50% le perçoivent comme une opportunité
  • 21% s’attendent à une amélioration sociale et politique

(Deloitte)

Ils font quoi et comment ?

Ils sont friands d’actualités diffusées sur les plateformes..

  • Ils constituent plus de 40% de l’audience de certains contenus déportaliséssur les plateformes (formats Instant Articles de Facebook et AMP de Google), alors qu’ils ne constituent que 28% des internautes

Il existe des différences de comportements entre les plus jeunes (lycéens/étudiants) et les plus vieux qui construisent leur vie professionnelle et familiale.

Pour les 25-34 ans

  • 94% sont mobinautes alors que seuls 79 % des 15-24 ans le sont
  • 39% passent leur temps mobile sur les apps de Facebook, YouTube et Google

Pour les 15-24 ans :

  • Les applications Snapchat, YouTube et Facebook occupent plus de la moitié du temps mobile (56%), dont la moitié dédiée à Snapchat.
  • Le smartphone connecté près de 2h par jour,
    • La moitié sur les réseaux sociaux.
    • 30 minutes de jeux en ligne,
    • 30 minutes sur les sites et applications de vidéos,
    • 10 minutes sur les messageries instantanées et
    • 8 minutes sur les playlists de musique.
    • 15 minutes sur les cartes et itinéraires.

Pour le tourisme, ils optent pour plus de voyages, plus courts et très ouverts sur les opportunités de la destination. Ils sont plutôt « hors sentier battu » et peuvent être sensibles au contenu éditorial dans les blogs et ailleurs …

  • Les Millennials européens réalisent en moyenne 4,3 voyages par an contre pour 3,7 pour toutes les générations,
  • Les voyages des Millennials sont moins longs (8,5 jours en moyenne)
  • Seuls 23% d’entre eux ont une destination à l’esprit lorsqu’ils décident de partir en vacances
  • 37% se disent influencés par des blogs ou articles pour le choix de leur voyage
  • 69% sont plus susceptibles d’opter pour des endroits « hors sentier battu »
  • 51% planifient leur voyage par les moteurs de recherches
  • 48% par les OTA

(Expedia Media Solutions)

A la recherche de l’expérientiel plutôt que du matériel… et de l’authentique avant tout…

  • 21% des Millennials réservent une location de vacances entre particuliers plutôt qu’un hôtel parce que l’offre est plus personnelle et expérientielle (Google)
  • Pour plus de 1/3, les sources d’inspiration fortes au voyage sont les photos partagées avec des amis et photos vues sur les réseaux sociaux (21% chez la population globale)
  • Plus de 6 Millennials sur 10 seraient plus enclins à dépenser de l’argent pour du vécu qu’en biens matériels (MMGYGlobal).

Des dépenses qui progressent… mais des choix éclairés et comparés sur mobile

  • Ils représenteront ¼ des voyageurs en 2020
  • Leurs dépenses touristiques ont augmenté de presque 10 % par andepuis ces cinq dernières années, contre 4 % pour la population en général.
  • 85 % des Millennials interrogés trouvent que les hôtels français sont trop chers (70 % des voyageurs européens) (coachomnium)
  • Ils consultent en moyenne 10,2 sources avant de procéder à la réservation d’un hébergement. (coachomnium)
  • 83% recherchent sur smartphone leur voyage en train mais seulement 31% ont réservé directement avec ce support
  • Pour 65% des Millennials le prix est le premier critère de choix du covoiturage (coachomnium)

Le mode collaboratif encore plus systématique que les autres, le coté relax ou le voyage de sa vie…

  • 78 % des Millennials consultent systématiquement (33 % de temps en temps) les avis en ligne pour se faire une idée sur un établissement hôtelier (46 % pour la totalité des clients d’hôtels français) (coachomnium)
  • En Chine, près de 90% des Millennials (24-35 ans) estiment que les images utilisées, la façon dont l’offre est présentée ou les commentaires clients d’un établissement importent plus que l’offre elle-même. Expedia 
  • Pour 81% d’entre eux, leur première motivation : se relaxer, (le voyage d’une vie en Deuxième) Expedia 

 

A vous de jouer à présent, à concocter avec de nombreux ateliers de #VeM9 pour les comprendre, les séduire et les convaincre…

A suivre demain notre troisième épisode “Chiffres clés” sur le Voyage “on line”…

 

 

PARTAGER

Anciennement directeur de l’Office Intercommunal de Tourisme de La Provence Verte, il a créé en 2009 le cabinet BDC. Il est membre fondateur du groupement de consultants id-rezo.

A l’origine du concept, il programme la ligne éditoriale de « Voyage en Multimédia ». Il conseille de nombreuses destinations sur leur stratégie Etourisme et les accompagne dans leurs projets numériques.